Comment choisir le meilleur mandataire auto pour acheter sa voiture ?

Acheter un véhicule auprès d’un mandataire auto relève d’un grand défi pour certains acquéreurs. Parfois, pour acheter un véhicule à prix avantageux, on passe par un mandataire et non par un concessionnaire. Choisir le meilleur mandataire n’est forcément pas évident, à moins de connaître certains pièges qui peuvent être évités. 

Quel est le métier d’un mandataire auto ? 

Un mandataire auto est un professionnel spécialisé dans la vente d’une voiture à prix cassé. A la différence d’un concessionnaire, un mandataire vend des véhicules de marques différentes. Un concessionnaire travaille avec un seul constructeur. Un mandataire vend des voitures avec des prix attractifs. Pour obtenir de tels prix, il négocie directement ses tarifs par l’intermédiaire d’un nombre important de sources ou par des concessionnaires eux-mêmes. Les mandataires auto se fournissent aussi dans d’autres pays en Europe. Les véhicules en provenance des pays européens sont soumis aux mêmes standards de qualité. On bénéficie d’un prix largement attractif. Par ailleurs, comme le métier des mandataires auto est en plein essor, il est évident qu’on a souvent affaire à de « faux mandataires ». Il est important alors d’éviter de se faire arnaquer par un mandataire

A lire aussi : Astuces pour installer correctement vos pièces de voiture sans permis

Les pièges à éviter avant d’acheter chez un mandataire auto

Il est vrai qu’en passant par un mandataire, on peut profiter des remises jusqu’à 40 % pour des véhicules de qualité supérieure. Toutefois, il faut se méfier des faux mandataires. Ces derniers ont pour objectif d’escroquer les acheteurs. Un acquéreur averti peut alors découvrir les pièges mis en place par ces faux mandataires. Parmi les plus fréquents figurent : 

  • La fraude à la TVA par la triangulaire. 
  • La fraude à l’acompte. 
  • Des prix trop attractifs. 

La fraude à la TVA est la plus fréquente. En principe, elle implique trois mandataires auto de trois pays européens. Ils ne s’acquittent pas de la TVA dans leurs pays respectifs. Par conséquent, c’est l’acheteur qui sera obligé de payer la taxe. Après ce type de fraude, on parle de fraude à l’acompte. En général, le mandataire arnaque le client en louant la qualité du véhicule. Il commercialise l’auto avec un prix très cassé. Une fois qu’il a encaissé l’acompte, il disparaît. Il est important de vérifier le côté sérieux du mandataire. Pour cela, on se fie au bouche-à-oreilles et aux avis des clients. Leur témoignage peut éviter les mauvaises surprises. Enfin, il est aussi crucial de vérifier le numéro de SIRET du courtier pour se faire une idée de son côté sérieux. 

Cela peut vous intéresser : Puis-je rouler avec le voyant antipollution allumé ?

Jetez un œil sur le devis

Avant de signer un contrat avec un courtier auto, il est utile de vérifier son devis. Le devis doit être clair et bien détaillé. Dans ce devis, on doit trouver des informations cruciales, à savoir, les mois de garantie, l’émission CO2 et les équipements inclus sur l’auto. Le devis doit également contenir d’autres informations essentielles et légales, comme le prix de la carte grise, l’assurance auto et les frais de préparation du véhicule. Bref, pour éviter de se faire arnaquer au moment de l’achat d’un véhicule, il vaut mieux prendre le temps de comparer les devis.